Less is More

Less is More

Barcelona Pavillon - Mies Van der Rohe
Image de ArchDaily
Barcelona Pavillon – Mies Van der Rohe
Image de ArchDaily

Less is More est un concept popularisé par le grand architecte Mies Van der Rohe en 1947. Il fut l’un des grands noms du mouvement minimaliste. Depuis elle a été reprise et déformé. En 2009 dans son ouvrage Yes is More, l’architecte de renom Bjarke Ingels a repris la citation est déformé la phrase pour qu’elle s’adapte à son style architectural.

Ce Mouvement n’est pas nouveau dans le design, l’architecture … Car on passe souvent d’un mouvement épuré à un mouvement au design plus chargé. Le contraste le plus marquant et celui entre le style Rococo et le classicisme. Plus récemment, au début du XXeme Siècle, l’Art Nouveau, un style très fleural, au ligne courbe a laissé sa place à l’Art moderne et le Bauhaus.
Le but de cette simplification est d’avoir un impact plus important sur le plus grand nombre.

Une solution écologique?

Pourtant nous ne sommes pas à l’aube de ce mouvement minimaliste, mais ces dix dernières années il s’est intensifié et tend vers un ultra-minimalisme.
Mais est-ce que trop simplifier ne va pas conduire à son opposé, que le cycle reparte vers un mouvement plus chargé.
Rien n’est moins sur, car depuis peu, la crise écologique relance les cartes. Avoir moins ne peu conduire qu’à moins de pollution.
En découle une réflexion sur l’utilité de chaque objet que nous possédons.

Tiny House

Les passionnés d’architecture, n’ont pas pu passer à côté des Tiny House, ces Micro-habitations venue tout droit du pays du gigantisme, les Etats-Unis.
Ce type d’habitation donne un sentiment de liberté, sans fondation, elle est facilement déplaçable grâce à ces roues. Les détracteurs la décrivent comme une simple caravane peu pratique et encombrante ou un Mobile-home. Pourtant ce mouvement prend de l’ampleur. En France, par exemple si vous en possédez une, vous n’avez pas d’impôts fonciers à payer pour le moment. Car elle ne possèdent tout simplement pas de fondation.
Cela agace certains voisins peut être par jalousie ou peur des nouveautés. Les maires ne voient pas tous ces logements d’un bon œil non plus car cela représente un manque à gagner pour leur commune.

Le minimalisme, un défi personnel?

Ceci dit, pour les habitants, cela nécessite un grand effort psychologique. Il faut pouvoir faire un gros tri dans ses affaires, se séparer de l’inutile, pour conservé le principale qui doit pouvoir rentrer dans les 20 m².
Un vrai travail sur soit. Ici on parle de Less is more dans le sens où on a moins d’espace et moins d’affaires s’éloignant ainsi du dogme de Mies Van der Rohe. Qui prônait des lignes simples.
Regarder l’environnement qui se trouve autour de vous, votre logement. Imaginez maintenant de caser tout ce qui vous semble utile dans un logement de 20m². La chose n’est pas simple.

Marie Kondo

L'Art du Rangement par Marie Kondo sur Netflix
L’Art du Rangement par Marie Kondo sur Netflix

Pour vous aidez à trier votre maison, dans le but de l’épurer ou de déménager de nombreux coach ont vu le jour. La plus connu étant Marie Kondo. Cette Japonaise a créé une technique de rangement et de tri qui à fait ses preuves. Si vous avez Netflix, vous avez pu voir son émission. Elle y explique point par point les techniques de rangement avec son rituel vous permettant de vous débarrassez des objets encombrant. Cette émission fait suite au succès de son livre La Magie du Rangement. Comme dans l’émission vous trouverez point par point les étapes de rangement. Pour les plus fainéant, le livre existe également en bande dessinée façon manga.

L’architecture est le témoin incorruptible de l’histoire

Olivier Paz

Ce désir de posséder moins, mais mieux et utile est dans l’air du temps. Notre planète paye les frais de notre surconsommation du siècle dernier et de ce début de siècle. La jeunesse en prend conscience et le fait savoir. Les intellectuels ne cessent de le répéter. Les architectes, architectes d’intérieurs, designers ou artistes se tournent eux aussi peu à peu vers des matériaux plus sains, plus nobles et en moindre quantité, pour avoir le moins d’impacts possible. Et privilégiant ainsi de beaux objets et de meilleurs finitions.


Les commentaires sont clos.