Less is More

Less is More

Barcelona Pavillon - Mies Van der Rohe
Image de ArchDaily
Barcelona Pavillon – Mies Van der Rohe
Image de ArchDaily

Less is More est un concept popularisé par le grand architecte Mies Van der Rohe en 1947. Il fut l’un des grands noms du mouvement minimaliste. Depuis elle a été reprise et déformé. En 2009 dans son ouvrage Yes is More, l’architecte de renom Bjarke Ingels a repris la citation est déformé la phrase pour qu’elle s’adapte à son style architectural.

Ce Mouvement n’est pas nouveau dans le design, l’architecture … Car on passe souvent d’un mouvement épuré à un mouvement au design plus chargé. Le contraste le plus marquant et celui entre le style Rococo et le classicisme. Plus récemment, au début du XXeme Siècle, l’Art Nouveau, un style très fleural, au ligne courbe a laissé sa place à l’Art moderne et le Bauhaus.
Le but de cette simplification est d’avoir un impact plus important sur le plus grand nombre.

Une solution écologique?

Pourtant nous ne sommes pas à l’aube de ce mouvement minimaliste, mais ces dix dernières années il s’est intensifié et tend vers un ultra-minimalisme.
Mais est-ce que trop simplifier ne va pas conduire à son opposé, que le cycle reparte vers un mouvement plus chargé.
Rien n’est moins sur, car depuis peu, la crise écologique relance les cartes. Avoir moins ne peu conduire qu’à moins de pollution.
En découle une réflexion sur l’utilité de chaque objet que nous possédons.

Tiny House

Les passionnés d’architecture, n’ont pas pu passer à côté des Tiny House, ces Micro-habitations venue tout droit du pays du gigantisme, les Etats-Unis.
Ce type d’habitation donne un sentiment de liberté, sans fondation, elle est facilement déplaçable grâce à ces roues. Les détracteurs la décrivent comme une simple caravane peu pratique et encombrante ou un Mobile-home. Pourtant ce mouvement prend de l’ampleur. En France, par exemple si vous en possédez une, vous n’avez pas d’impôts fonciers à payer pour le moment. Car elle ne possèdent tout simplement pas de fondation.
Cela agace certains voisins peut être par jalousie ou peur des nouveautés. Les maires ne voient pas tous ces logements d’un bon œil non plus car cela représente un manque à gagner pour leur commune.

Le minimalisme, un défi personnel?

Ceci dit, pour les habitants, cela nécessite un grand effort psychologique. Il faut pouvoir faire un gros tri dans ses affaires, se séparer de l’inutile, pour conservé le principale qui doit pouvoir rentrer dans les 20 m².
Un vrai travail sur soit. Ici on parle de Less is more dans le sens où on a moins d’espace et moins d’affaires s’éloignant ainsi du dogme de Mies Van der Rohe. Qui prônait des lignes simples.
Regarder l’environnement qui se trouve autour de vous, votre logement. Imaginez maintenant de caser tout ce qui vous semble utile dans un logement de 20m². La chose n’est pas simple.

Marie Kondo

L'Art du Rangement par Marie Kondo sur Netflix
L’Art du Rangement par Marie Kondo sur Netflix

Pour vous aidez à trier votre maison, dans le but de l’épurer ou de déménager de nombreux coach ont vu le jour. La plus connu étant Marie Kondo. Cette Japonaise a créé une technique de rangement et de tri qui à fait ses preuves. Si vous avez Netflix, vous avez pu voir son émission. Elle y explique point par point les techniques de rangement avec son rituel vous permettant de vous débarrassez des objets encombrant. Cette émission fait suite au succès de son livre La Magie du Rangement. Comme dans l’émission vous trouverez point par point les étapes de rangement. Pour les plus fainéant, le livre existe également en bande dessinée façon manga.

L’architecture est le témoin incorruptible de l’histoire

Olivier Paz

Ce désir de posséder moins, mais mieux et utile est dans l’air du temps. Notre planète paye les frais de notre surconsommation du siècle dernier et de ce début de siècle. La jeunesse en prend conscience et le fait savoir. Les intellectuels ne cessent de le répéter. Les architectes, architectes d’intérieurs, designers ou artistes se tournent eux aussi peu à peu vers des matériaux plus sains, plus nobles et en moindre quantité, pour avoir le moins d’impacts possible. Et privilégiant ainsi de beaux objets et de meilleurs finitions.

Les Maisons Nippones

Les Maisons Nippones

Tradition

Les maisons nippones sont traditionnellement de petites tailles avec comme unité de mesures, le tatamis.  Les dimensions traditionnelles d’un tatami sont 91 par 182 cm. Soit un rapport de 1/2. Gardant un aspect harmonieux à l’ensemble et qui permet de les articuler facilement. Attention si vous cherchez un tatami en Europe, vous risquez de déchanté car les dimensions sont plus souvent arrondis. Exemple 80 par 200 ou 70 par 200.
Si vous aimez les décorations japonisantes et que vous voulez respecté la tradition, il faudra pensé à la taille de vos pièces pour que cela correspondent.
Je trouve pour ma part cela agréable, le sol en paille de riz enlève le côté froid du sol.

 

Aujourd’hui…

Aujourd’hui par manque de place, on voit fleurir dans les villes japonaises des maisons à plusieurs étages mais de faible largeur. L’espace est sacré au pays du soleil levant.
Ainsi les architectes se casse la tête pour construire des habitations en utilisant l’espace disponible au maximum. Il font en quelques sortes de l’agencement d’extérieur en référence à l’agencement d’intérieur qui optimise au mieux l’espace intérieur.
De nombreux architecte de renom se sont lancés sur le sujet notamment Le grand Tadao Ando.
Dans ce type de maison, il y a plusieurs étages, parfois des demi étages. Ils n’hésitent pas à prendre un peu de hauteur ou à l’inverse de descendre en sous sol.
J’aime énormément ces maisons car elles sont comme un arbre, elles prennent l’espace disponible.
Un maître mot à l’intérieur, une optimisation maximum de l’espace disponible pour créer des rangements, un bureau…

 
Exemple de Maisons

Au Japon un des Grand Architecte a déjà travaillé sur ce sujet il y a plus de 40 ans (1976),
La Maison Azuma à Ozaka dans le quartier de Sumiyoshi.
Malgré son âge cette maison garde une allure contemporaine.
Le bâtiment se trouve sur une parcelle de 15 mètre par 3 environ.
Une façade complètement fermé. La lumière provient d’un espace ouvert séparant la partie avant, « publique » et la partie arrière, « privé ».

Il a réitéré l’exercice avec sa maison 4×4 en 2003. Une maison tout en hauteur en front de mer.
Le salon, au dernier étage, s’ouvre comme une fenêtre  sur l’extérieur (vous comprendrez l’allusion en regardant l’image de la maison)

 

Mais Ando n’est pas le seul à s’être lancé dans l’exercice.
On peut retenir la garden House à Tokyo par Ryue Nishizawa.
Cette maison est un jardin suspendue moderne.
Elle se démarque dans la ruelle où elle se situe par sa verdure qui semble jaillir de tout les côté.
Une belle réussite dans le domaine .

Voici d’autre exemple de maison que j’appelle les maisons compactes japonaises.
Je pourrais décrire chaque bâtisse de manière approfondie mais je pense que les images suffisent.

 

En espérant voir un jour des maisons de ce type dans notre Douce France
pour qu’enfin nos villes arrêtent de grignoter nos belles campagnes. 

Derlon Almeida, Artiste entre modernité et tradition

Derlon Almeida, Artiste entre modernité et tradition

Le voyage au Brésil continue avec un zoom sur un artiste en particulier. Un grapheur dont le travail est fort intéressant. Je l’ai découvert, il y a de ça quelques années dans un reportage sur canal + Les Nouveaux explorateurs – Le Globe Painter. Ce reportage avec Julien Malland montre le vrai Brésil au travers du Street Art dans plusieurs villes emblématiques tels que Rio ou Recife.
Dans ce reportage on découvre Derlon Almeida. Un jeune artiste qui s’inspire des cordels, des petits recueilles de poésie avec des illustrations satiriques sur la couverture. Jota Borges est un des illustrateurs reconnu au Brésil et en particulier dans la région de Recife.
Derlon Almeida s’inspire de ce graphisme et réalise aujourd’hui de magnifiques fresques partout dans le monde. Pour ma part j’ai découvert à travers D. Almeida, l’art des Cordels et m’a réconcilié avec le Street Art. Je vous laisse vous aussi découvrir et apprécier son art à travers sa page facebook ou son site internet.

Derlon Almeida, artiste entre modernité et Tradition
Derlon Almeida, artiste entre modernité et Tradition

Casa do Brasil

Casa do Brasil

Loin des clichés des maisons brésiliennes, cette villa réalisée avec des matériaux naturels et recyclés est un bijou de modernisme. Avec une toiture en forme de fleur ou de feuille dont elle en a tiré le nom La casa folha, la maison feuille.

Cette forme, outre venir de la nature, s’inspire également des maisons traditionnelles des indiens. Même pour une maison moderne; tradition et culture ne sont jamais très loin.

Je vous laisse découvrir dans cette vidéo issue du site Intérieurs ce bijou d’architecture. De bonne idée déco à réutiliser. A chacun son inspiration. A vos pinceaux et truelles et au travail!

Casa Do Brasil
Casa Do Brasil

 

Hôtel Santa Teresa

Hôtel Santa Teresa

Entrée de l'hôtel Santa Teresa à Rio de Janeiro
Entrée de l’hôtel Santa Teresa à Rio de Janeiro

C’est au Centre historique et culturel de Santa Teresa à Rio de Janeiro que se trouve le magnifique Hôtel Santa Teresa. Un cinq étoiles d’une quarantaine de chambre qui était à l’origine une Fazenda de café du XIXème siècle. Ce lien avec le café on le retrouve dans l’hôtel avec de nombreuses références au passé et à l’histoire du Brésil. Un intérieur cohérent invitant au voyage à travers le Brésil.
Accès au site internet Interieurs où vous trouverez une vidéo expliquant le concept de l’hôtel plus en détail.